Les réponse à mes questions

L'opération est elle réversible ?

Toutes les procédures sont réversibles, sauf la gastrectomie longitudinale, au prix d'une nouvelle intervention, mais il ne faut pas s'engager dans un programme de traitement de l'obésité, sur la réversibilité d'une procédure, argument avancé par exemple pour le cerclage gastrique par anneau ajustable. En effet, il en est de l'anneau comme de la pile cardiaque : en cas de retrait tous les troubles éventuellement corrigés réapparaissent.

La pilule est elle efficace ?

Oui la pilule est efficace dans les interventions restrictives.
Chez la femme en âge de procréer, elle est recommandée dès que la chirurgie est programmée.
Par contre, dans les interventions malabsorptives, cette efficacité n'est pas entièrement assurée du fait de la diminution de l'assimilation.
Dans ces cas, il vaux mieux faire appel selon la recherche d'une contraception permanente, temporaire ou occasionnelle ; à un stérilet, un patch ou un préservatif féminin ou masculin.

Puis-je avoir un enfant après avoir été opérée ?

Oui. La grossesse est possible après une intervention de chirurgie de l'obésité. Dans ce cas, un suivi nutritionnel très régulier est nécessaire, depuis le désir de grossesse jusqu'a plusieurs mois après l'accouchement.
Néanmoins, par précaution, il est recommandé d'attendre que le poids soit stabilité (12 à 18 mois après l'intervention) et que l'état nutritionnel soit vérifié avant d'envisager une grossesse. Différentes méthodes de contraception peuvent être utilisées durant cette période. Parlez-en à votre médecin, il vous donnera des conseils.

L'assurance maladie rembourse-t-elle l'intervention ?

Oui. L'assurance maladie rembourse les frais liés à l'intervention et à l'hospitalisation dès lors qu'elle a donné son accord à la demande d'entente préalable.
En revanche, l'assurance maladie ne prend pas en charge les multivitamines la plupart des suppléments protidiques, les consultations des psychologues et des diététiciens libéraux, certains actes de biologie (par exemple dosage de vitamine B1 et certains actes de chirurgie réparatrice). Parlez-en à votre chirurgien et renseignez vous auprès de votre caisse d'assurance maladie et éventuellement de votre Mutuelle.

Certains médicaments sont-ils à éviter ?

Oui. Les médicaments toxiques pour l'estomac (aspirine, anti-inflammatoires, corticoïdes) sont à éviter dans la mesure du possible. Avant toute prise de médicament, vous devez consulter votre médecin et lui rappeler que vous avez bénéficié d'une chirurgie de l'obésité.

Si je ne perds pas suffisamment de poids, que dois-je faire ?

Il faut consulter l'équipe pluridisciplinaire qui vous a opéré(e) afin d'identifier la cause et de la prendre en charge grâce à des séances d'éducation diététique ou à l'activité physique ou grâce à une psychothérapie (mauvaises habitudes alimentaires, difficultés psychologiques) ou grâce à une nouvelle intervention (problème sur le montage chirurgical).

Si je reprends du poids après l'intervention que dois-je faire ?

Il faut consulter l'équipe pluridisciplinaire pour refaire le point et contrôler le montage.
Probablement le volume alimentaire a dépassé le volume de la gastroplastie qui s'est dilatée, ce que confirmeront les examens complémentaires (fibroscopie et TOGD).
Si c'est le cas, une reprise en main diététique, psychologique et physique est préconisée ; mais si la dilatation est excessive et la reprise de poids importante, une réintervention peut être proposée.