Avant l'intervention

Prise en charge pluridisciplinaire

C’est un véritable « parcours du combattant » pour évaluer les conséquences de l’obésité sur vos différents organes et déterminer les facteurs de risque

  • Le chirurgien retrace l’histoire de votre maladie, les antécédents pathologiques, les événements indésirables subis, les traitements effectués et les causes d’échec. Après l’examen morphologique, la pesée, les mensurations il valide votre engagement et le respect des recommandations.
  • Les autres membres de l’équipe pluridisciplinaire : nutritionniste, endocrinologue, gastroentérologue, radiologue, psychiatre, psychologue, cardiologue, pneumologue, anesthésiste interviennent chacun dans leur spécialité, et selon les cas le rhumatologue, le dentiste peuvent être consultés.
  • Des examens complémentaires sont réalisés prise de sang, endoscopie œsogastroduodénale avec recherche d’une infection à hélicobacter pylori, radiographie et écographie, exploration fonctionnelle respiratoire avec recherche d’apnée du sommeil, examen cardiaque approfondi, examen buco dentaire, test de grossesse éventuel.
  • Un bilan complet de votre état de santé précise les maladies associées à l’obésité éventuellement à traiter : dépression ou autres troubles psychologiques, troubles cardiaques et hypertension artérielle, insuffisance respiratoire et apnée du sommeil, diabète, dyslipidémie (graisse dans le sang), stéatose hépatique (foie gras), arthrose, déficiences nutritionnelles et vitaminiques.

Projet personnalisé de soin

Proposé en 3 séquences avant l’intervention :

  1. Participation au « groupe support » : réunion de patients opérés et non opérés qui permet de vérifier de visu les résultats opératoires et d’être informé sur le déroulement de l’intervention et des suites
  2. Education thérapeutique individuelle et collective dans des ateliers :
    • Diététique pour connaître les principes d’hygiène alimentaire et corriger les troubles du comportement
    • Psychologique pour échanger sur le vécu de l’obésité, l’image du corps et la relation aux autres.
    • Physique pour commencer une mobilisation et envisager les capacités de musculation
  3. Réunion de concertation pluridisciplinaire qui prend connaissance des résultats des consultations et examens et donne un avis motivé adressé au médecin traitant avec 3 possibilités :
    1. L’intervention conforme aux recommandations est préconisée :
      L’équipe échange l’information avec vous et explique les bénéfices et risques de l’opération proposée.
      Une date est retenue, vous signez les consentements éclairés en vue de l’intervention et du suivi et une demande d’entente préalable est adressée à votre caisse de sécurité sociale.
    2. La préparation n’est pas complète et un nouveau cycle de préparation est envisagé au terme duquel un nouvel avis interviendra.
    3. Votre cas ne relève pas de la chirurgie et une prise en charge non chirurgicale vous est proposée

Préparation à l'intervention

Le délai séparant la première consultation de l'intervention est en moyenne de 3 à 6 mois et le délai séparant la consultation de synthèse, où est prise d'un commun accord la décision d'opérer est en moyenne de 3 à 6 semaines. Cette période doit être utilisée par le patient pour se préparer à l'intervention comme pour une épreuve sportive.

Recommandations de l'équipe multidisciplinaire

  • Participer aux ateliers d'éducation thérapeutique : diététique, psychologie et physique.
  • Equilibrer l'hygiène de vie en s'arrêtant de fumer et/ou de consommer de l'alcool.
  • Vérifier l'hygiène dentaire et éventuellement faire traiter une denture défectueuse, car une bonne mastication est l'un des éléments essentiels du succès.
  • Faire contrôler des maladies associées : non seulement diabète, HTA ... mais éventuellement d'autres maladies, notamment une maladie de peau.
  • Prévenir le médecin anesthésiste des traitements suivis : aspirine, anticoagulants, anti inflammatoires , médicaments cardio-vasculaires qui nécessitent des précautions particulières.

Prescriptions préopératoires : 15 jours avant l'intervention

  • Régime alimentaire pour éviter les surcharges sans affaiblir la résistance.
  • Oméga 3 : 1 g matin, midi et soir pour diminuer le volume du foie et faciliter l'intervention.
  • Rééducation respiratoire systématique : 6 séances pour éviter l'encombrement bronchique postopératoire.

Pour en savoir plus voir "régime alimentaire"

Régime alimentaire préopératoire

Il doit limiter les excès alimentaires et être pauvre en graisses et sucres rapides pour stabiliser, voire réduire le poids mais en préservant l’énergie pour ne pas diminuer la résistance face à « l’agression chirurgicale » dans le cadre de la réhabilitation accélérée.

Il existe 7 classes d’aliments en général à consommer de façon équilibrée :

  1. Les féculents et céréales complètes
    La pomme de terre, le pain, les céréales (riz, maïs, blé, avoine), les pâtes sont pauvres en graisse et riches en sucres lents : c’est la source d’énergie.
    • A consommer à chacun des trois principaux repas. N’oubliez pas les légumineuses : pois cassés, lentilles, haricots secs ; de plus riches en protéines et minéraux.
  2. Les fruits et légumes
    Riches en eau et pauvres en graisses ils apportent des fibres alimentaires et sont riches en antioxydants.
    • A consommer chaque jour : 2 portions de légumes cuits et 2 fruits.
  3. Les viandes, volailles, poissons, œufs et charcuterie
    Attention certains contiennent plus de 30 % de graisse.
    Viandes maigres : veau, bœuf, poulet sans peau, jambon dégraissé
    • A consommer chaque jour 150 g : cuisson au four, à la poêle anti adhésive.
    Poissons maigres : cabillaud, sole, loup, turbot
    • A consommer 2 fois semaines cuisson au four, à la poêle, à la vapeur
    Œufs :
    • A consommer 2 fois par semaine
    Alternatives végétariennes : tofu, steak de soja, de blé, de myco protéines
    • (y penser de temps en temps).
  4. Les produits laitiers
    Source de calcium et de protéines en version maigre ou écrémée : lait, yaourt, fromage blanc 0 %
    • A consommer 1 fois par jour
  5. Les matières grasses
    • A restreindre : une noix de beurre ou une cuillérée d’huile d’olive
  6. Les aliments gras ou sucrés
    Pâtisseries, biscuits, chips, sucreries, chocolat
    • A éviter
  7. Les boissons
    Eau, thé, café non sucrés
    • A consommer 1,5 l. d’eau tous les jours
    • Eviter les sodas et l’alcool

Prise en charge administrative

D'après la législation sociale, la prise en charge des interventions pour obésité est soumise à une entente préalable par la CPAM qui vérifie le respect des recommandations de la Haute Autorité de Santé, ce qui représente une garantie d'assurance qualité.

Un dossier complet, comportant le résumé des caractéristiques de l'obésité et des maladies associées, les certificats multidisciplinaires, les examens réalisés, les consentements opératoires et de suivi, le résultat de la concertation pluridisciplinaire doivent être adressés à la CPAM du bénéficiaire. Le médecin conseil dispose de 15 jours pour prendre sa décision, éventuellement après convocation du patient.

Les honoraires opératoires du chirurgien et de l'anesthésiste comprennent une part opposable fixée par convention par la CPAM et un complément dit "dépassement" pris en charge par les mutuelles et assurances complémentaires ou en leur absence, par le patient lui-même.
Ce dépassement est justifié par la notoriété du chirurgien, l'expérience de l'équipe et la garantie du suivi.
Dans tous les cas, un devis est remis au patient avant l'intervention et un reçu est remis après, donnant droit à remboursement par la mutuelle ou l'assurance complémentaire. Le secrétariat pourra donner tous les renseignements à ce sujet.

Je recommande aux patients de vérifier la validité de leur carte vitale et de prendre une assurance complémentaire de qualité, mutuelle ou assurance privée. En effet, l'obésité est une maladie constitutionnelle qui doit être suivie toute la vie ; de nombreux examens sont nécessaires, parfois plusieurs interventions, les oligo-éléments et sels minéraux sont indispensables et il faut être prémuni dans tous ces cas.