Le suivi post opératoire

Le suivi multidisciplinaire

Est essentiel pour dépister d’éventuelles complications, apprécier la courbe d’amaigrissement, vérifier l’absence de carences alimentaires, contrôler l’amélioration des maladies associées.

Il s’apparente au suivi cancérologique et comme lui doit durer toute la vie car pour moi l‘obésité est le cancer de la graisse et il faut tout faire pour l’empêcher de récidiver.

  • Le médecin traitant surveille l'état général, les constantes : pouls, tension, température et le suivi des traitements.
  • Le suivi bariatrique est assuré par le chirurgien qui coordonne l’ensemble et vérifie le fonctionnement de la procédure. La rééducation alimentaire est contrôlée, la courbe d’amaigrissement est vérifiée, elle doit être régulière et significative sans excès ni ralentissement. En cas d’intolérance alimentaire, la cause doit être recherchée, des contrôles éventuellement prescrits.
  • Le suivi diététique réalisé par la diététicienne s’assure de la bonne observance des recommandations diététiques avec la prise suffisante de protéines (60 g minimum par jour), et de vitamines. Pour s’en assurer, le poids et les mensurations (taille, hanche) sont pris et comparés aux normes.
  • Le suivi métabolique est assuré par le nutritionniste ou l’endocrinologue. Un bilan métabolique est réalisé tous les trois mois la première année vérifiant :
    • L’absence de carences portant sur les sels minéraux et les vitamines
    • L’amélioration voire la guérison du diabète.
  • Le suivi psychologique assuré par le psychologue voire le psychiatre est justifié pour renforcer la détermination du patient confronté à une situation nouvelle et l’accompagner dans ses changements de comportement.
  • Le suivi physique assuré par un masseur kinésithérapeute ou un « coach » renforce la masse musculaire pendant la diminution de la masse grasse. Une véritable rééducation est entreprise : elle l’avantage d’améliorer la résistance, de diminuer les pressions articulaires source d’arthrose, d’augmenter la capacité cardio-respiratoire.
  • D’autres suivis spécialisés peuvent être pratiqués en cas de troubles cardiovasculaires, d’hypertension, d’apnée du sommeil.

Rythme du suivi

Les consultations doivent s’échelonner de la façon suivante :

  • La première année : tous les mois les 3 premiers mois. Les mois suivants tous les 2 mois.
  • La deuxième année : tous les quatre mois
  • La troisième année : tous les six mois
  • Puis tous les ans

L'association Obésité Nice Paca (voir onglet "accueil" pour les détails)

Organise dans le cadre de ce suivi des formations comprenant :

  • Des groupes de Paroles ; au besoin avec des ateliers spécialisés de Diététique et/ou de Psychologie.
  • Des ateliers de Sophrologie
  • Des ateliers d'Art Thérapie